Baptême

Sacrement du baptême

bapteme

Le Baptême
Le nom du Baptême vient du geste qui le réalise: baptiser signifie plonger, immerger. La plongée dans l’eau signifie pour celui qui demande le baptême (le catéchumène), son union au Christ dans sa mort et sa résurrection. Il est comme une nouvelle créature. Les grands événements de l’histoire de l’Alliance de Dieu avec l’humanité, rappelés dans la célébration de la nuit de Pâques (Vigile Pascale) annonçaient déjà le Baptême. Par exemple, la traversée de la mer Rouge, véritable libération d’Israël de l’esclavage en Egypte, annonce la libération du péché par le Baptême. Par sa Pâque, sa mort et sa Résurrection, le Christ a ouvert à tous les hommes les sources de la vie éternelle. Le Baptême se donne donc en plongeant le catéchumène dans l’eau, ou en lui versant de l’eau sur la tête, en invoquant la Sainte Trinité : Je te baptise au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit.

SENS ET PREPARATION DU BAPTEME D’UN BEBE

1. Comment faire pour préparer un baptême de bébé ?

Aller trouver le secrétariat de la paroisse de Muraz, environ trois mois avant la date envisagée, pour faire la demande de baptême et remplir la fiche d’inscription. Le secrétariat indique la marche à suivre :
– d’abord participer à une réunion préparatoire avec d’autres parents pour réfléchir au sens de la demande de baptême et à l’engagement des parents de donner une éducation chrétienne à leur enfant.
– puis rencontrer le prêtre (ou le diacre) qui célébrera le baptême et les autres familles si plusieurs baptêmes sont célébrés ensemble. On prépare la cérémonie : choix des textes, des chants, des intentions de prière,…
– Certaines personnes se demandent s’il faut payer quelque chose pour un baptême. Il n’y a rien à payer, mais c’est la coutume de faire une offrande. L’offrande est faite non pas au prêtre qui a fait le baptême, mais à la paroisse. Aucun montant n’est fixé pour cette offrande.
– Si parrain et marraine ne peuvent participer à la cérémonie, ils peuvent se faire représenter. Ils doivent donner une procuration à la personne qui les représente.

2. La participation à la réunion de préparation au baptême est-elle obligatoire ?

Certains parents ne comprennent pas pourquoi ils doivent participer à une réunion de préparation au baptême, car ils envisagent le baptême comme un engagement purement personnel.
En fait le baptême est une célébration ecclésiale qui nous fait entrer dans la communauté chrétienne, dans l’Église. La participation à une réunion paroissiale est un des signes de l’entrée dans une communauté chrétienne.

3. Le baptême de mon enfant peut-il avoir lieu hors de la paroisse de mon domicile, dans une autre paroisse ?

Il est normal de faire baptiser son enfant dans sa paroisse, car le baptisé entre dans une communauté d’Église qui est naturellement la communauté paroissiale.
Cependant on peut désirer, pour différentes raisons, faire le baptême ailleurs, par exemple dans la paroisse du domicile des grands-parents ou dans la paroisse de vacances. Dans ce cas, on doit entrer en contact avec la paroisse de son domicile et en obtenir l’autorisation. Cette autorisation est généralement accordée. Il est souhaitable de participer à la réunion préparatoire au baptême dans sa paroisse. Il faut aussi demander l’accord de la paroisse où l’on désire faire le baptême.
Si on désire faire le baptême à l’étranger, c’est la même procédure.

4. Le nom de baptême doit-il être le nom d’un saint ?

Le nom d’un saint convient bien comme nom de baptême pour proposer un modèle de vie chrétienne et donner un saint « protecteur ». Si les parents ont choisi pour leur enfant un prénom sans référence à un témoin de la foi, ils peuvent ajouter à ceux déclarés à la mairie un prénom chrétien, un « prénom de baptême ».

INDICATIONS PRATIQUES

Le baptême peut être reçu à tout âge, à la suite d’une préparation adaptée.
Voici les propositions de nos paroisses :

Pour les bébés
Pour les baptêmes de bébés, les parents prennent contact avec un des prêtres de la paroisse ou avec le secrétariat, si possible trois mois avant la période souhaitée pour le baptême. Les parents (ainsi que le parrain et la marraine s’ils le peuvent) participent à une soirée de préparation communautaire au baptême qui a lieu un mardi soir à 20 h 15 à la cure de Monthey, Collombey ou Muraz.

Le prêtre qui célèbre le baptême vient ensuite visiter la famille pour un contact personnel avant la cérémonie.

Enfants en âge de scolarité et adultes
Pour les enfants en âge de scolarité et les adultes, les baptêmes sont célébrés à Pâques, après un temps de catéchuménat de plusieurs mois.

Renseignements
Pour tout renseignement sur le parcours de préparation au baptême, appelez pour les baptême d’adultes l’abbé Jérôme Hauswirth et l’animateur pastoral Jean-François Maillard pour les baptêmes d’écoliers.

Lettre de parents à leur enfant baptisé

Mon cher enfant, aujourd’hui nous avons voulu te baptiser dans le Christ Jésus, te plonger dans la mort et la résurrection de Dieu auquel nous croyons.

Dans cette lettre, que tu pourras lire plus tard, nous voulons te dire pourquoi.

Ce n’est pas pour t’imposer un choix que nous t’avons fait baptiser, mais pour ouvrir devant toi un chemin de liberté que demain, tu pourras librement rechoisir et emprunter.

Nous avons voulu te donner ce que nous avions de meilleur. Nous croyons que cette petite semence de la foi, semée aujourd’hui dans le jardin de ton cœur, dans la lumière du jour et les ténèbres de la nuit, germera au plus secret de ta vie.

Nous te plongeons aujourd’hui dans l’océan d’amour de Jésus-Christ pour te donner une force nouvelle plus grande que nous et plus grande que toi. Elle sera le courage de tes combats, la lucidité de tes choix, la lumière de tes pas. Pour vaincre les forces du mal, elle sera ton espérance et ta joie.

Nous avons voulu te baptiser dans le Christ afin que tu deviennes un homme (une femme) libre et debout, au milieu de ce monde parfois un peu fou. Et surtout, pour que tu deviennes un frère (une sœur) qui construit, avec Dieu, l’avenir de notre terre. Sache que si un jour tu venais à oublier ce don immortel, tu resterais secrètement marquée par le feu de son appel.

Comme la Vierge Marie offrant son Fils Jésus dans le Temple, nous avons voulu te conduire au seuil de la Maison du Dieu imprévisible, te déposer entre les bras de son Eglise, te faire entrer dans un peuple de chercheurs qui te deviennent des frères et des sœurs.

Et quand demain nous ne pourrons plus rien pour toi, il te restera au moins, gravée sur ton front et dans ton cœur, cette croix du Christ vainqueur.

Car c’est Lui, et Lui seul, ton Sauveur et ton Seigneur qui tracera pour toi demain un chemin de paix et de liberté. Au delà de tes angoisses et de tes misères, c’est Lui qui t’ouvrira la Maison de son Père et, dans ta mort, fera jaillir son éternité.

Prière de Péguy

LE BAPTÊME EST LE SACREMENT QUI COMMENCE

Tout ce qu’il y a de petit est tout ce qu’il y a de plus beau et de plus grand.
Tout ce qu’il y a de neuf est tout ce qu’il y a de plus beau et de plus grand.
Et le baptême est le sacrement des petits.
Et le baptême est le sacrement le plus neuf.
Et le baptême est le sacrement qui commence.
Tout ce qui commence a une vertu qui ne se retrouve jamais plus.
Une force, une nouveauté, une fraîcheur comme l’aube.
Une jeunesse, une ardeur. Un élan. Une naïveté.
Une naissance qui ne se trouve jamais plus.
Le premier jour est le plus beau jour.
Le premier jour est peut-être le seul beau jour.
Et le baptême est le sacrement du premier jour.
Et le baptême est tout ce qu’il y a de beau et de grand.
S’il n’y avait pas le sacrifice.
Et la consommation du corps de Notre-Seigneur.

Charles PÉGUY  »Le Porche du Mystère de la deuxième vertu », ed. Gallimard, p.45-46